Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

20/08/2008

L'hymne des Camelous

Premier couplet

 

D'une batterie fanfare de plus en plus démotivée

A chaque défilé


Naquirent Lous Camelous de plus en plus surmotivés


A chaque défilé,


Cette bande de jeunes, encadré par des musiciens


Plus expérimentés


Finirent champions de France, eux qui n'étaient jamais sortis


De leur Béziers



Refrain


On soufflait dans nos trompettes et l'on s'éclatait
debout sur les chaises au fond d'un café

il n'y avait jamais un copains de trop
Camelous de Béziers


et tous ces voyages en car qu'est ce qu'on rigolait

on jouait aux cartes ,parfois on flirtait
qu'est ce qu'on était bien, qu'est ce qu'on était jeune


Qu'est ce qu'on s'amusait hé hé

 

 

Deuxième couplet

 

 

nous notre adolescence c'est consumée a la vitesse grand V

nos dimanches, nos vacances c'est a la peña
qu'on les réservaient


faire de la musique ensemble, filles et garçons unis

par la même amitié


et ce plaisir immense, les fins de semaine
lorsqu'on se retrouvaient

 

(refrain)


 

 

Troisième couplet

 


Puis les années passèrent, beaucoup de nos amis partirent ailleurs
faire leur vie


sous d'autres hémisphères, certains même ne donnèrent plus
signe de vie


nous pourtant on vous jure, a chaque fois qu' nous rebrassons
tous ces vieux souvenirs


même les soirs de biture, vous êtes la toujours présent
dans nos esprits

(refrain)

 

 

Quatrième couplet

 

des années de galère, nous firent parfois baisser les bras
de découragement


puis perça la relève, des jeunes bringueurs
avec un bon tempérament


nous les vieux ,notre rêve, c'est dans 20 ans
être a nouveau tous réunis


écouter ces jeunes dingues, nous chanter
leur 20 ans de souvenirs




(refrain)


 

Cinquième couplet



pour finir notre histoire, nous voudrions remercier
nos patientes épouses


qui par leur indulgence, nous ont toujours permis
de rester Camelous


pour toutes ces rigolades, ces longues soirées
a jouer, boire, chanter, danser


un grand merci Mesdames, quoiqu'il arrive
on n'oubliera jamais…….

 

Paroles écrite par Michel lors des 20 ans (1994) de la Peña Lous Camelous,

Sur l’air d’une chanson de Joe Dassin « l’équipe à Jojo »